Budget provincial 2019-2020


 

Des engagements respectés, une collaboration attendue

Québec, le 21 mars 2019 — Présente au huis clos du budget provincial, la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) se réjouit des investissements annoncés en éducation, qui correspondent aux engagements du gouvernement. Maintenant, la FCPQ s’attend à ce que le financement accordé soit décentralisé dans les écoles. Elle souhaite aussi mettre de l’avant la nécessité pour les acteurs du milieu scolaire et pour les ministères concernés de travailler en collaboration.

Des engagements tenus

« Je suis heureux de constater l’augmentation des dépenses dans le milieu scolaire, confirmant l’importance qu’accorde le gouvernement à l’éducation. Je me réjouis aussi de la volonté du gouvernement de protéger le financement de l’éducation au cours des prochaines années. C’est une bonne nouvelle », lance d’entrée de jeu M. Kévin Roy, président de la FCPQ.

L’augmentation des services de soutien professionnel directs aux élèves est perçue comme une bouffée d’air frais par les parents, qui ont à cœur la valorisation des enseignants et des professionnels de l’éducation. « Nous sommes impatients de connaître les mesures concrètes liées à cette injection de fonds dont le réseau a grandement besoin », poursuit M. Roy.

La Fédération salue également la volonté du gouvernement de rendre disponible la maternelle quatre ans à toutes les familles qui le souhaitent. Le libre-choix des parents en ce qui concerne les services éducatifs aux enfants de quatre ans reste primordial. Toutes les options doivent demeurer des choix valables grâce à un financement adéquat.

Du financement pour favoriser l’accessibilité et l’équité à l’école

« La FCPQ représente tous les parents des élèves de l’école publique, y compris les plus vulnérables. Je constate donc avec satisfaction que des mesures qui favorisent l’accessibilité et l’équité dans notre réseau soient présentes dans le budget », note M. Roy.

L’ajout d’une heure par jour pour les activités parascolaires est bienvenu. Les conseils d’établissement pourraient d’ailleurs profiter de cette mesure pour mettre en œuvre leur projet éducatif, qui doit être renouvelé dans chaque école cette année. La FCPQ rappelle que des écoles ont déjà des programmes de ce type et que nous pouvons nous inspirer des bonnes pratiques déjà en cours dans le milieu.

La FCPQ accueille aussi l’ajout de classes spécialisées. Elle souhaite cependant rappeler que les élèves doivent être répartis selon leurs besoins individuels, et non selon un diagnostic. La solution optimale pour chaque élève doit être choisie au cas par cas.

Toutes les familles, incluant les plus vulnérables, bénéficieront assurément de la mesure permettant l’achat de lunettes pour tous les enfants de 17 ans et moins. La FCPQ salue également les mesures visant à protéger les enfants contre l’exploitation sur Internet, à soutenir l’éveil à la lecture, à l’écriture et aux mathématiques, à prévenir et à contrer l’intimidation et, enfin, à encourager la participation des parents au développement de leurs enfants.

La nécessité de travailler en collaboration

La FCPQ accueille avec satisfaction la confirmation du financement de deux mesures attendues : l’identification précoce des troubles d’apprentissage et les sorties culturelles. Ce financement n’ayant pas été confié au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, la collaboration interministérielle dont nous avons déjà vu les effets positifs s’avère d’autant plus importante.

L’identification précoce des besoins particuliers a été ciblée par les membres de la FCPQ comme une priorité des parents. Il faudra s’assurer que les efforts des ministères et des acteurs du milieu scolaire s’arriment pour faire connaître cette mesure auprès des parents.

La FCPQ se questionne sur la répartition des fonds dédiés aux sorties culturelles. Il faudra impérativement considérer le coût du transport, particulièrement en région éloignée, dans le financement de ces sorties. Une concertation devra avoir lieu pour mettre en œuvre cette mesure de façon optimale.

« Nous attendons avec impatience les règles budgétaires qui préciserons les mesures annoncées et nous nous rendons disponibles pour des consultations concernant leur implantation », conclue M. Roy.

- 30 -

Profil de la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ)

La FCPQ regroupe, depuis plus de 40 ans, les comités de parents des commissions scolaires du Québec et soutient les parents bénévoles soucieux de la participation parentale au sein des écoles publiques primaires et secondaires dans le but d’assurer la qualité de l’éducation offerte aux enfants.


< RETOUR

Fédération des comités de parents du Québec 


Abonnez-vous à l'infolettre

Nous joindre

2263, boulevard Louis-XIV, Québec (Québec) G1C 1A4

Téléphone : 418 667-2432
Sans frais : 1 800 463-7268
Télécopie : 418 667-6713

 

Partenaire financier

MEES

Fédération des comités de parents du Québec 2019 © Tous droits réservés / Propulsé par CreaWEB4 - Groupe Audaz