Chouette! On écoute la faim de notre enfant

Cet article a été publié pour la première fois en mars 2022, dans la revue Action Parents.

Vous arrive-t-il d’être inquiet.ète que votre enfant ne mange pas assez ou qu’il mange trop? Ces inquiétudes peuvent nous amener à vouloir contrôler la quantité d’aliments qu’il consomme, sans être vraiment à l’écoute de ses besoins. Bien que rassurante sur le coup, cette stratégie est contre-productive à long terme. En effet, quand on indique à notre enfant une quantité précise de nourriture à consommer, c’est comme si on lui disait qu’il ne peut pas faire confiance à son corps. Il pourrait alors prendre l’habitude de se fier à des éléments externes (ex. : consigne d’un adulte, quantité d’aliments servis dans son assiette) et non à ses signaux corporels pour déterminer la quantité de nourriture à ingérer. De plus, utiliser cette approche amène une pression sur l’enfant, ce qui peut lui faire associer le moment du repas à une expérience négative.

À l’opposé, en lui faisant confiance et en le laissant déterminer la quantité d’aliments consommés, vous lui permettez de développer son autonomie à répondre adéquatement aux besoins de son corps. En prime, cela favorise le développement d’une relation positive avec les aliments. Vous augmentez ainsi les chances que votre enfant prenne plaisir à manger et qu’il consomme la quantité d’aliments dont son corps a réellement besoin.

Comment pouvez-vous accompagner votre enfant dans l’écoute de sa faim?


• Encouragez-le à se connecter aux sensations qu’il ressent lorsqu’il mange. Invitez-le à prendre le temps de savourer chaque bouchée. Vous pouvez aussi parfois le questionner sur son niveau de faim avant, pendantet après le repas.

• Verbalisez vos propres sensations liées au repas. Par exemple : « J’adore cette recette, mais mon ventre est rempli. J’en prendrai d’autre demain. » ou « J’ai encore faim, je vais me servir un deuxième bol. »

• Partagez vos repas en famille aussi souvent que possible en évitant les distractions à la table (ex. : télévision, cellulaire).

• Créez une ambiance agréable et conviviale où votre enfant se sent libre de manger ce qu’il souhaite parmi les choix offerts.

• Évitez de commenter la quantité d’aliments consommés, même si le commentaire se veut positif. Décrivez plutôt les aliments par leurs couleurs, leurs textures, leurs saveurs, etc. Discutez d’autres choses que des aliments servis sur la table. Profitez en pour raconter votre journée ou, pourquoi pas, jouer aux devinettes!

• Offrez le dessert même si votre enfant n’a pas terminé son assiette. Il est normal qu’il se garde une petite place pour le manger.

• Ne visez pas la perfection. Tout comme un adulte, il peut parfois arriver que votre enfant mange trop et qu’il se sente inconfortable ou qu’il ne mange pas assez et qu’il ait faim peu de temps après le repas.

Bref, la décision de manger ou non les aliments offerts et la quantité consommée devraient revenir en tout temps à votre enfant. Votre rôle est de lui offrir une variété d’aliments nutritifs selon un horaire régulier dans un contexte approprié et agréable. Alors, même si ce n’est pas toujours facile, faites-lui confiance! Et tentez de lâcher prise sur la quantité d’aliments qu’il mange.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez l’article de Vifa Magazine Chouette, on écoute la faim de notre enfant: 5 raisons de lui faire confiance. Chouette, on mange! est une initiative du groupe de travail sur la saine alimentation pendant l’enfance de la Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA).

Nos services-conseils

Vous pouvez communiquer avec nous pour toute question concernant :

  • Les instances de participation parentale
  • La Loi sur l’instruction publique
  • La réussite de votre enfant
  • Le bien-être de votre enfant à l’école
  • Les problèmes de communication avec l’école

Foire aux questions

Comment favoriser la persévérance scolaire?
Mon enfant est impliqué dans une situation d’intimidation à l’école, où puis-je trouver de l’aide?
Mon enfant a des besoins particuliers et il va entrer à l’école, que faire?

Abonnez-vous à l'infolettre

Pour tous les parents intéressés par l’éducation et l’engagement parental.