Grève illégale des enseignants de la CSDM

La FCPQ demande aux acteurs concernés d’agir pour empêcher la perte de jours d’enseignement

Québec, le 13 avril 2018 – La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) est extrêmement préoccupée par le vote de grève illégale des professeurs de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), décidé le 12 avril. Les enseignants n’ayant pas le droit d’aller en grève pour négocier leur convention collective locale, il s’agit d’une grève illégale et d’une décision intolérable.

La Fédération joint sa voix à celle du comité de parents de la CSDM pour demander à la Commission scolaire et aux acteurs concernés de prendre tous les moyens nécessaires pour empêcher la perte de jours d’enseignement. Il existe déjà une convention collective en vigueur, donc une grève pour des accommodements locaux est inacceptable.

Si rien n’est fait pour empêcher cette grève, près de 75 000 élèves seront en congé forcé le 1er mai 2018. Cette décision démontre un non-respect du contrat social et un mépris de la réussite des enfants. La FCPQ a la réussite des élèves à cœur et invite tous les acteurs à en faire une priorité également.

– 30 –