Journée internationale de l’alphabétisation

Analphabétisme et numérique ne font pas bon ménage

Québec, le 8 septembre 2017 — La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) tient à souligner la Journée internationale de l’alphabétisation, qui se penche cette année sur l’utilisation du numérique et les effets dévastateurs de l’analphabétisme dans ce contexte.

« L’analphabétisme cause l’isolement et le numérique ne fait qu’accentuer cet état. Comment arriver à fonctionner dans ce monde pour ceux qui n’ont pas les connaissances ou les aptitudes pour utiliser les nouvelles technologies ? », se questionne la présidente de la FCPQ, madame Corinne Payne.

Pour cette dernière, « même dans une société développée comme la nôtre, il faut encore travailler afin de faire entrer le numérique dans les classes. Nous avions d’ailleurs demandé, lors des consultations sur la réussite éducative, que les compétences numériques soient mises de l’avant. Il faut agir pour développer ces compétences et la formation des enseignants à ce sujet. Pour les parents, cela est un incontournable pour que les jeunes soient en phase avec leur époque ».

La Journée internationale de l’alphabétisation 2017 cherche à mettre l’accent sur les défis et les conjonctures liés à la promotion de l’alphabétisation dans le monde numérique. L’UNESCO estime en effet que sur la planète, au moins 758 millions d’adultes et 263 millions d’enfants non scolarisés n’ont toujours pas les compétences de base en lecture et en écriture.

La présidente de la FCPQ a d’ailleurs démontré son engagement à mettre de l’avant l’alphabétisation, en tant que membre, pour la deuxième année, du jury des bourses Je ne lâche pas je gagne !, de la Fondation pour l’alphabétisation. « Je félicite d’ailleurs les lauréats du concours, qui seront dévoilés ce soir, pour leur persévérance et leur détermination, en tant qu’adultes ayant réussi une démarche d’alphabétisation ou de formation de base ».

– 30 –