Chaines humaines du mouvement Je protège mon école publique

La mobilisation ne s’essoufflera pas en 2016-2017 !

Québec, le 1er septembre 2016 — À l’occasion du retour des chaines humaines du mouvement Je protège mon école publique, la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) tient à souligner le retour de cette mobilisation exceptionnelle et rappelle aux parlementaires que les parents du Québec continueront de se faire entendre pour dénoncer les compressions dans nos écoles.

« Merci au mouvement Je protège mon école publique de faire en sorte que les parents du Québec, tout comme des intervenants du monde scolaire, s’unissent pour dénoncer les coupes dans le réseau de l’éducation. Tout le monde a besoin de services complets et adéquats dans son milieu et c’est en se mobilisant que le message se rendra jusqu’à l’oreille du ministre et celles des parlementaires », note la présidente de la FCPQ, madame Corinne Payne, soulignant au passage l’engagement des parents dans cette mobilisation.

Pour cette dernière, il ne faut pas relâcher la pression sur les parlementaires. « De l’argent pour les infrastructures, de bien timides enveloppes directement dans les écoles, c’est bien beau tout cela, mais il ne faut pas se leurrer. Le réseau scolaire public québécois est encore victime d’un manque criant de ressources et c’est pourquoi la mobilisation doit se poursuivre ».

Corinne Payne tient à rappeler qu’en l’absence de financement adéquat, c’est la réussite de tous les jeunes qui est compromise. C’est pourquoi elle invite les parents à se mobiliser et à s’impliquer, tout au long de l’année scolaire, que ce soit par le biais de leur implication au conseil d’établissement ou au comité de parents ou par le biais des actions du mouvement Je protège mon école publique. « C’est avec une telle mobilisation citoyenne, quelle que soit la forme qu’elle prend, que nous démontrerons aux parlementaires qu’en s’unissant, on peut arriver à un réel changement ! », conclut-elle.

– 30 –