L’école publique est un bien collectif, une valeur inestimable

Québec, 7 novembre 2017 — La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) estime que l’école publique est notre plus grande richesse sociale et que l’avenir de celle-ci passe par l’assurance de la qualité des services offerts pour la réussite de l’ensemble des élèves.

« L’élève et son parent sont au cœur de l’éducation. Il est très important de voir des parents s’impliquer, comme ceux du mouvement L’école ensemble. Nous savons que la réussite éducative de tous les élèves passe par une véritable complicité école-famille-communauté » explique madame Corinne Payne, présidente de la FCPQ.

À l’occasion du message public d’aujourd’hui, la FCPQ tient à réaffirmer ceci :

  • Il est nécessaire de revenir à l’essentiel de l’éducation publique. Également, les ressources financières doivent être dirigées en priorité vers l’éducation publique, l’éducation pour tous.
     
  • L’école doit offrir un traitement équitable de tous les enfants. Les projets particuliers devraient être offerts à tous les élèves, sans discrimination.
     
  • Tout enfant doit recevoir les services dont il a besoin en qualité, en quantité et au moment opportun.

– 30 –