Constats des parents à mi-parcours de l’année scolaire

Des mesures pour la réussite : on peut aller plus loin!

Québec, le 10 février 2021 — Au lendemain de la réception du premier bulletin de l’année scolaire 2020-2021, la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) dévoile les résultats d’un sondage réalisé auprès de 4 300 parents d’élèves provenant de 69 centres de services scolaires et commissions scolaires.

Cinq grands constats se dégagent :

  • 29% des parents ont remarqué une baisse dans ce bulletin par rapport aux résultats habituels de leurs enfants. 72% de ces parents n’ont pas eu d’offre de soutien supplémentaire pour leurs enfants.
  • 55% des élèves sont moins motivés qu’avant, comparé à 25% à la rentrée 2020-2021.
  • 34% des élèves qui avaient un plan d’intervention l’an dernier n’ont pas eu de mise à jour de leur plan depuis le début de l’année scolaire.
  • 88% des parents souhaitent que les activités parascolaires reprennent avec des mesures adéquates.
  • L’adaptation à l’enseignement à distance est plus difficile qu’à l’automne de façon globale, maintenant que presque tous les élèves l’ont testé en décembre et en janvier.

À la lumière de ces constats et des nombreux témoignages reçus de parents d’élèves, Kévin Roy, président de la FCPQ, pose plusieurs questions :

  • Le tutorat sera-t-il en mesure de combler le besoin des élèves et d’aller au-delà de l’aide aux devoirs?
  • Peut-on mettre en place un plan de réussite individualisé pour chaque élève?
  • Nos jeunes du secondaire en difficulté peuvent-ils retourner à l’école à temps plein?
  • Peut-on recommencer les activités parascolaires pour favoriser la motivation, dans le respect des mesures sanitaires? Cela se fait depuis la rentrée dans quelques milieux.
  • Peut-on demander aux élèves quels sont les meilleurs moyens pour les aider à réussir?
  • Peut-on faire un recensement des bons coups et des pratiques probantes appuyées sur les faits et la science en matière de réussite pour les partager à tout le réseau?

Les parents ont beaucoup de questions, mais ils ont aussi des solutions. Réunis ce samedi 6 février en Conseil général virtuel, les déléguées et délégués de la FCPQ ont réfléchi aux moyens pouvant être pris par les parents, individuellement et collectivement, pour favoriser la réussite des jeunes. Les résultats du travail en Conseil Général et les résultats du sondage réalisé par la FCPQ seront utilisés pour porter la voix des parents au niveau national. Ils sont disponibles sur demande.

La FCPQ a pris son rôle de leader à cœur en mettant en place plusieurs outils pour aider les parents à accompagner leurs jeunes vers la réussite depuis le début de l’année : sessions de coaching, webinaires, formations, collaborations, guides, portail parents.quebec, etc. Comme toujours, les parents d’élèves sont prêts à collaborer avec les partenaires du milieu de l’éducation pour instaurer rapidement des mesures pour la réussite aux niveaux national et régional.

Kévin Roy, président de la FCPQ, est disponible pour des entrevues à ce sujet.

– 30 –