Rendez-vous pour la réussite éducative : la FCPQ présente ses recommandations

Québec, le 31 mars 2021 — La Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ) présentait ce matin ses recommandations dans le cadre des Rendez-vous pour la réussite éducative et souhaite rendre publiques ses idées phares.

« Toutes les actions pour la réussite doivent être basées sur les besoins réels des élèves et réalisées dans leur meilleur intérêt. C’est pourquoi la FCPQ propose la création du plan de réussite individualisé pour chaque élève », commence Kévin Roy, président de la FCPQ.

Ce plan de réussite individualisé (PRI) est le fruit de plusieurs années de réflexions et d’orientations des parents engagés dans le milieu scolaire, qui croient que chaque élève mérite que les adultes qui l’entourent se préoccupent de sa réussite. Le PRI serait évolutif et permettrait d’identifier les forces, les défis et les besoins réels de chaque jeune.

Ensuite, la FCPQ demande d’assurer des communications bidirectionnelles efficaces entre l’école et les familles, pour favoriser l’implication et la confiance des parents, qui ont un rôle de premier plan dans la réussite de leurs enfants. Par ailleurs, les initiatives lancées par la FCPQ et ses partenaires pour soutenir les parents, comme le portail parents.quebec, doivent être durables et évoluer selon les besoins des parents pour accompagner leurs jeunes. De plus, il faut pérenniser l’expertise acquise et les bonnes pratiques pour faire l’école à distance, pour ne plus interrompre les apprentissages et le soutien aux élèves en cas de crise.

« Nous avons demandé que le tutorat et les autres mesures de soutien pédagogique implantés cette année soient maintenus et bonifiés. J’en profite donc pour saluer l’ajout de nouvelles sommes dès cette année pour le programme de tutorat, annoncé ce matin par le ministre. Tout soutien supplémentaire est le bienvenu », pense Kévin Roy.

Le milieu scolaire doit aussi soutenir la motivation et le bien-être des jeunes en misant sur les activités parascolaires et en impliquant les élèves pour trouver des initiatives pour favoriser leur persévérance. Enfin, la FCPQ profite de cette opportunité pour réitérer sa demande pour un protecteur de l’élève accessible et indépendant, pour assurer le bien-être des jeunes.

Les recommandations de la FCPQ ont été préparées à la lumière des orientations historiques de la FCPQ, des travaux tenus en Conseils généraux et des résultats des nombreux sondages tenus au cours de la dernière année et ouverts à tous les parents d’élèves du Québec.

« Tous les groupes présents ce matin ont mis de l’avant des recommandations intéressantes, en tenant compte du meilleur intérêt des élèves. Nous avons constaté des convergences dans les recommandations principales, notamment en appui à nos propositions, et nous nous attendons à un plan d’action avant la fin du mois d’avril pour pouvoir agir rapidement pour la réussite de tous les élèves », conclue Kévin Roy.

Toutes les recommandations et les détails se retrouveront dans le mémoire qui sera déposé par la FCPQ.

– 30 –