Top 10 : formation générale des adultes

Coalition Avenir Québec

Un premier gouvernement de la CAQ a mis en place le premier programme national du tutorat. Le succès de ce programme afin de répondre aux besoins des élèves nous confirme l’importance du tutorat dans le parcours des jeunes. Dans un second mandat, le programme de tutorat sera reconduit.

Parti conservateur du Québec

Au risque de nous répéter, les parents disposeront d’un bon important pour choisir l’école adaptée aux besoins de leurs enfants. Les bons seront évidemment bonifiés pour les enfants diagnostiqués et nécessitant des services exceptionnels, mais nous avons espoir que des écoles se spécialisant pour ces enfants ouvriront rapidement. Ce genre d’école existe un peu partout dans le monde tant au privé qu’au public, notamment à Ottawa avec la Heritage Academy spécialisée dans l’enseignement pour les enfants souffrant de dyslexie.

Nous mettrons également en place une stratégie pour augmenter le taux de diplomation, notamment dans les filières professionnelles et techniques, afin de répondre aux attentes des employeurs et se rapprocher de la moyenne des pays développés.

Parti libéral du Québec

Les personnes vivant avec un handicap ou sous le spectre de l’autisme doivent vivre avec diverses difficultés dans leur quotidien, notamment à l’école. Notre formation politique a notamment demandé au gouvernement d’étudier la question de la scolarisation des enfants vivant sous le spectre de l’autisme ou handicapés. Cette demande, refusée par le gouvernement, a permis de mettre en lumière un réel problème dans le réseau de l’éducation. En effet, chaque année, des élèves avec des besoins particuliers ou vivants avec un handicap sont exclus des écoles pour être « scolarisés » à la maison. Ces élèves ont pourtant des droits. Il est important de les respecter. Notre formation politique souhaite donc nommer un ministre responsable des personnes vivant avec un handicap et des personnes autistes et mettre en place un secrétariat dédié exclusivement à cette clientèle. Avec un ministre en titre au Conseil des ministres, les droits de ces élèves seront une préoccupation entendue dans chacun des ministères, dont celui de l’Éducation.

Nous prenons également l’engagement de mettre en place, dans les 100 premiers jours d’un gouvernement libéral, une commission d’experts et de parlementaires afin d’établir collectivement une feuille de route qui nous permettra de mieux soutenir ces jeunes dans leur transition vers l’âge adulte, jusqu’à l’âge d’or. Cette commission aura un mandat de consultations et de recommandations.

Parti Québécois

  • Intégrer l’éducation des adultes dans le système éducatif québécois.
  • Étendre des mesures d’évaluation, de concertation et de soutien cohérentes avec l’enseignement régulier.

Québec solidaire

Un gouvernement solidaire s’engage à assurer l’accès à toutes les personnes en difficulté à des services professionnels dans le réseau scolaire.

Les élèves EHDAA ont droit à des services éducatifs complémentaires gratuits et de qualité, peu importe l’organisme scolaire ou l’école qu’ils fréquentent et sans égard à la condition socioéconomique de leur famille.

Un gouvernement solidaire procédera ainsi à l’embauche massive de professionnels ETP de services scolaires et de soutien dans un premier mandat (orthophonistes, ergothérapeutes, psychologues, etc.).

Pour consulter les réponses aux autres questions, cliquez-ici.